Femme du monde

de Didier Goupil

 Avec Enrico Clarelli et Martine Costes-Souyris en présence de l’auteur


  • Vendredi 31 mars à Montcuq à 20h30 (séance scolaire au collège dans l’après-midi)
  • En partenariat avec la Médiathèque de Montcuq et la Halle aux Livres

« Femme du monde est d’abord le livre de Madame, femme du siècle et femme du monde, collectionneuse de peinture moderne et épouse sans attache. Seule, elle erre, fugitive silhouette, dans la ronde des grands hôtels, comme un oiseau qui migre de saison en saison. »

L’écriture de Didier Goupil nous a tout de suite séduits par sa modernité, sa musicalité et jusqu’à ses silences, ses pages blanches laissées sciemment ici ou là. Et puis cette didier goupilhistoire de Madame qui traverse le siècle avec ses folies et ses tragédies, nous avons eu envie de la raconter, tout simplement, sans autre artifice que notre pupitre, et les tableaux de Rothko.

«Chardin, Madame Chardin !» avait-elle répondu à la réception du Raphaël.
Au Montalembert elle s’était présentée comme Madame Poussin.

Au George V comme Madame Couperin. Ailleurs, autrement encore…
Tout le monde de toute façon circulait incognito. Les murs comme les personnes, les victimes comme les bourreaux. »