D’un retournement l’autre

de Frédéric Lordon

Comédie sérieuse sur la crise financière en quatre actes et en alexandrins


  • Lecture : Delphine Alvado, Bilbo, Martine Costes-Souyris et Hélène Dedryvère
  • Mise en scène : Enrico Clarelli

l'auteur, directeur de recherche au CNRS

Frédéric Lordon, directeur de recherche au CNRS et chercheur au centre de Sociologie Européenne, est signataire du manifeste des économistes atterrés. Pédago, caustique et plein d’humour, ses analyses sont des bouffées d’air frais, voire de vital oxygène.

Le rideau s’ouvre : messieurs les banquiers, son Altesse le Président de la République, monsieur le Premier Ministre, monsieur le  Gouverneur de la Banque centrale et le petit peuple des conseillers de la Cour. La pièce peut commencer : lessivés par la crise des désormais célèbres «subpraïmes» (sic), les banquiers s’apprêtent à sonner à la porte de l’État pour lui demander de mettre la main au porte-monnaie… avant que le résultat de leurs acrobaties ne fasse exploser les dettes publiques et ne conduise à la rigueur pour tous – pour tous sauf eux…